Économie

Définition du métier de caviste – Quelques chiffres sur la profession de caviste – Évolution de la consommation et du métier de caviste
Pages-photo-FCI-07
Pages-photo-FCI-10

Définition du métier de caviste

Le caviste est un métier de commerce de proximité caractérisé par la vente à emporter de vins et spiritueux. Il est un intermédiaire entre les vignerons, producteurs et distributeurs de vins et spiritueux et le consommateur final. L’ouverture d’un commerce de caviste en France est réglementée et doit faire l’objet d’une demande préalable auprès des Douanes pour l’obtention d’une licence de vente d’alcools.


Quelques chiffres sur la profession de caviste

Le métier de caviste est composé de cavistes intégrés ou franchisés et de cavistes indépendants. Le dernier recensement selon une étude SCP/Equonoxe de 2014 fait état d’un nombre de 5.536 points de vente en France métropolitaine et Corse. La progression par rapport à 2013 est de +3,1%.

Parmi les cavistes, la classification INSEE qui recense les différents métiers par code APE NAF comprend trois catégories :

  • les cavistes détaillants qui exercent sous le code 4725Z représentent 60%,
  • les cavistes grossistes sous le code 4634Z représentent 26%,
  • les autres du fait d’activités variées (restaurant, bar à vins, commerce alimentaire, vigneron, négociant…) peuvent apparaître avec un autre code APE et représentent 14%.

Le secteur caviste est un acteur important de la distribution des vins en France. Les cavistes commercialisent 154 millions de litres de vin par an et près de 6 millions de litres de spiritueux. La profession représente 6% de la consommation française et emploie 11.000 personnes. En raison des points évoqués précédemment, il est difficile d’établir un recensement précis des ventes, mais le CA généré serait de 1,7 milliards d’Euros.


Évolution de la consommation et du métier de caviste

La consommation des vins et spiritueux a considérablement évolué en France ces 30 dernières années. Elle a fortement diminué et les modes de consommation ont changé. Le métier de caviste qui avait perdu du terrain jusque dans les années 2000, retrouve un dynamisme, par un solde positif de créations d’entreprises et par l’arrivée de nouveaux intervenants. Le consommateur boit moins et mieux. Il est de plus en plus demandeur de vins de qualité et souhaite, non seulement un commerce de proximité, mais également des conseils et services appropriés. Le caviste professionnel qui apporte des conseils avisés trouve ainsi de nouveaux débouchés.

En savoir plus...

Retrouvez ci-dessous tous les éléments qui font du FCI une force.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message