Gérard Antoine : Portrait d'un Grand Homme de la FCI

Juin 08 2020

Gérard Antoine : Portrait d’un Grand Homme de la FCI

Il y a quelques mois, il a prit sa retraite en silence et en toute discrétion. Découvrez qui est Gerard Antoine ?

Gérard Antoine : avant tout passionné

Gérard Antoine est avant tout un homme passionné par son métier. Même à la retraite, l’ancien caviste à Nancy (Vino Grand Rue), garde son amour et sa grande passion pour les vins de toutes les couleurs, toutes les régions du monde ! « Le vin me poursuivra jusqu’au bout. De ma passion, j’en ai fait mon métier grâce aussi à mon épouse qui m’a toujours suivie » consent-il.

Rien ne prédestinait Gérard Antoine à s’intéresser au vin mais son père était chef cuisinier, alors… « Grâce à lui, j’ai eu le déclic. Je me suis rendu compte qu’on mangeait bien mais sans de bons vins ! J’ai alors découvert de grands restaurants avec de grands vins. En 1971, j’ai fait mes premières visites en Bourgogne, en Alsace puis dans toute la France avant de sauter le pas pour assurer pleinement ma passion. »

Son investissement pour la profession

C’est inévitable, Gérard Antoine s’investit alors très rapidement à la Fédération des Cavistes Indépendants FCI ! En 2002, il est notamment en charge de deux gros projets. La mise en place des régions et la création d’un comité de dégustation pour le magazine Vintage.

Les Cavistes Indépendants participent alors à de très nombreuses et grandes dégustations pour la revue viticole internationale des vins éditée en France et USA.

« J’ai pris autant de plaisir à aller voir les petits producteurs qui proposent de très bons vins ! » indique l’expert qui a fait partie de l’équipe de dégustation pour le guide Gault et Millau, qui a œuvré pour la revue Vintage International et qui a côtoyé l’Américain Robert Parker, célèbre pour son guide des vins.

Il participe aussi étroitement au rapprochement avec les syndicats viticoles et les comités professionnels. L’ancienne FNCI devient l’interlocuteur des pouvoirs publics pour les questions liées à la vente dans le circuit traditionnel.

Uni, je suis plus fort

Le lundi 20 mars 2006 à Lussac-Saint-Emilion, il devient co-président de la FCI avec Patrick Jourdain. Une première !

L’engagement de ces deux grands hommes pour notre profession n’est plus à prouver ! Pendant leur mandat, ils développent de nombreux projets dont :

  • Le magazine Saison Côté Cave : la revue destinée au grand public et clients des Cavistes Indépendants.
  • La création de notre partenariat avec Dugas pour la plateforme VIN.CI
Patrick Jourdain & Gérard Antoine

En 2010, et sans surprise, ils sont donc tous les deux réélus. Ils s’engagent alors activement pour la consommation responsable, la défense de la production et l’héritage culturel du vin.

En 2011, Gérard Antoine & Patrick Jourdain participent à la naissance du Syndicat des Cavistes Professionnels. La FCI devient donc l’acteur principal des premières bases de la création du SCP. Un projet grand et fort pour défendre notre profession et ainsi réunir toutes les composantes de la profession, dispersées entre une multitude d’indépendants et des réseaux organisés.

Gérard Antoine : Président des Cavistes Indépendants

En 2012, Gérard Antoine est élu, cette fois ci seul, président de la Fédération des Cavistes Indépendants. Il développe plus largement le Saison Côté Cave en le passant à 68 pages et une diffusion à 40 000 exemplaires.

L’anicenne FNCI change de nom sous sa présidence en 2015 pour devenir FCI. Le nouveau logo est alors mis en place avec une devise « Cavistes Indépendants je suis, Caviste Indépendant je reste ! Uni, je suis plus fort. »

Une retraite bien méritée

C’est finalement en 2016 que Gérard Antoine laisse sa place à l’actuel président de la FCI : Jean Guizard.

Meilleur caviste du Grand Est pendant trois années consécutives, Gérard Antoine quitte aujourd’hui son commerce serein. Une retraite donc bien méritée après avoir admirablement servis la profession ! Merci énormément pour son implication active. La Fédération et les Cavistes Indépendants lui doivent beaucoup !

2 Commentaires

  • Stéphane ALBERTI 30 juin 2020 at 13 h 29 min

    Un grand monsieur qui a énormément contribué à la mise en avant de notre métier. J’ai eu la chance de le cotoyer et j’ai beaucoup appris de nos échanges!!
    Bonne retraite bien méritée

    Reply

Poster une Réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message