SONDAGE FCI - CAVISTES INDÉPENDANTS PENDANT LE CONFINEMENT

Mai 20 2020

SONDAGE FCI – CAVISTES INDÉPENDANTS PENDANT LE CONFINEMENT

Après un mois de confinement, la FCI à lancé un sondage à l’ensemble des Cavistes Indépendants pour avoir un état actuel de la situation en France. Un sondage qui permet de voir l’impact de cette crise sur les Cavistes Indépendants pendant le confinement. Retrouvez dans cette article les résultats nationaux du sondage FCI.

L’ACTIVITÉ DES CAVISTES INDÉPENDANTS

  • La majorité des Cavistes Indépendants sont ouverts à horaires réduits

72 % des Cavistes Indépendants sont ouverts à horaires réduits.
Il faut aussi noter que 7% sont complètements fermés et 4% ouvrent uniquement sur prise de rendez-vous préalable.

  • Les Cavistes Indépendants ont adapté leurs horaires

En temps normal et en moyenne une cave est ouverte plus de 50 heures par semaine. Pendant le confinement, 40% sont ouverts entre 10h et 25h par semaine. Ce qui est donc deux fois moins qu’en temps normal.
37% ont des horaires plus larges (entre 26h et 50h par semaine) et 17 % sont ouvert moins de 10h par semaine.

➡ Malgré l’ouverture intégrale ou partielle, on note une baisse d’activité critique pour les Cavistes Indépendants pendant le confinement qui a un impact sur l’économie de ces commerces de proximité.

L’ECONOMIE DES CAVISTES INDÉPENDANTS

  • Une perte de CA dramatique pour les Cavistes Indépendants

Pour le sondage FCI, nous avons demandé de prendre le CA du 16 mars 2020 au 15 avril 2020 en comparaison du 16 mars 2019 au 15 avril 2019 (un mois complet) :
– La plus grande majorité des Cavistes Indépendants (36 %) ont une perte de CA comprise entre 50 % et 74 %
– 25 % des Cavistes Indépendants ont une perte de CA plus basse (entre 25% et 49%)
– Et 21 % ont une perte de CA plus haute (entre 75 % et 100 %) dont 6 % d’entre eux avec perte totale de 100 % de CA
– Bonne nouvelle tout de même : 5 % des Cavistes Indépendants ont un CA en progression et 5 % n’ont pas de perte.

  • Et les aides dans tout ça ?

21 % des Cavistes Indépendants ne peuvent pas bénéficier d’aucune aide

Pourcentage de Caviste Indépendants bénéficient des différentes aides publiques :
– Chômage partiel = 47 %
– Prêt Garanti par l’État PGE = 41 %
– Report des charges d’avril = 36 %
– Dispositif de fonds de solidarité = 23 %
– Aide caisse de retraite = 3 %
– Aide de régions = 2 %
– Garde d’enfants pour les salariés = 1 %

4 % des Cavistes Indépendants bénéficient d’aide de leur banque (décalage ou gel des prêts bancaires en cours, report des remboursement d’emprunt…)
2 % des Cavistes Indépendants bénéficient aussi de suspension ou de gel de leur loyer (propriétaires personnels et professionnels confondus)

➡ Malgré les différentes aides misent en place pour aider nos commerces de proximité, cette situation inédite de confinement à de graves conséquences sur l’activité et l’économie des cavistes. Nous comptons donc sur nos clients pour sauver les vignerons (…aussi très durement impactés) et nos caves !

CONSOMMATION ET ACHAT PENDANT LE CONFINEMENT

  • Le nombre de produits et le prix moyen du panier augmentent

En cette période de confinement où les déplacement sont limités, les français « font des stocks » et achètent plus de bouteilles que d’habitude. Un panier plus gros en nombre de produit mais également en prix.
Les Cavistes Indépendant ont aussi relevé que les français veulent se changer les idées. Ils se se font donc plaisir en achetant de plus belles bouteilles et/ou des vins plus chers que d’habitude.

  • Le nombre de clients dans les caves baisse fortement

Confinement oblige… Ce temps disponible permet de passer plus de temps avec les clients pour discuter, échanger, partager. Tout cela dans le plus stricte respect des mesures barrières sanitaires. Un côté convivial très interessant qui fait parti de notre métier !

  • Le nombre de vente à distance et de livraison progressent

Les français ne pouvant pas sortir de chez eux. Ils préfèrent commander en ligne avec paiement à distance par téléphone, mail, internet… Puis venir chercher leurs vins chez le caviste (drive) ou directement se faire livrer.

  • La vente de BIB explose et à l’inverse la vente de vin tranquille en bouteille baisse

Le Best-Seller du confinement : le BIB. Le must à avoir chez soi car il permet d’avoir plus de vin, plus longtemps et à moindre coût… Une tendance à l’augmentation de la consommation pendant cette période ? Attendons de futurs études…

  • La vente de Champagne en chute libre

Ne pouvant plus se retrouver, les français n’achètent plus de Champagne. Anniversaires, fêtes, occasions particulières… tous ces événements, où le Champagne est normalement présent sur la table, n’étant plus possible, la vente de cette boisson est donc en extinction. Preuve, une fois de plus, que le Champagne est associé à des événements festifs et conviviaux.
Bonne nouvelle : la vente de Champagne repart à la hausse dès la première semaine de déconfinement. Les français se rattrapent de ces deux mois de ayant mit « en sommeil » un bon nombre d’événements… Et les vignerons de Champagne en ont bien besoin !

L’ADAPTABILITÉ DES CAVISTES INDÉPENDANTS

  • 100 % des Cavistes Indépendants ont mis en place des mesures sanitaires strictes

Exemple de mesures mise en place dans les caves : ne pas laisser rentrer les clients dans la cave (ou limiter à 1 client à la fois), accès interdits aux produits, mise en place d’un « circuit » dans la cave, sas d’entrée…

Mais aussi des mesures d’hygiène stricts : désinfection systématique, hygiaphone, gants, lingettes, plaque de protection, masques, paiement à distance pour éviter les manipulations inutiles, tpe protégé…

Ou encore des mesures plus personnelles : annulation des déplacements dans le vignoble, , chômage des salarié pour être le seul dans la cave…

  • 75 % des Cavistes Indépendants ont développé des services qu’ils ne faisaient pas avant

Les Cavistes Indépendants se sont adaptés à cette situation unique de guerre en organisant les services suivants :
– Livraison = 55 %
– Drive et Click&Collect = 35 %
– Paiement à distance = 21 %
– Association avec des commerçants voisins = 17 %
– Site de vente en ligne = 12 %
– Dégustation ou vidéo live = 8 %
– Présence sur les réseaux sociaux = 5 %
– Vente de produits de premières nécessites = 1 %

➡ Les Cavistes Indépendant ont su s’adapter très rapidement à cette situation inédite avec notamment la mise en place de nouveaux services. En comparaison des autres commerces, nous pouvons dire que nous avons eu deux mois d’avance. Considérés comme commerces essentiels, nous avons été autorisés à rester ouverts pendant la période du confinement. Donc, au jour du déconfinement, tous est déjà en place et prêt pour accueillir les clients dans le plus strict respects des règles sanitaires !

LE SCP ET LA FCI DANS TOUT CA ?

En conclusion, le point le plus marquant et le plus étonnant est que la majorité des Cavistes Indépendants ayant répondu à ce sondage ne sont pas adhérent ni au SCP (Syndicat des Cavistes Professionnels) ni à la FCI (Fédération des Cavistes Indépendants)

Il en va de l’urgence de notre profession de se fédérer pour s’entraider ! Mais aussi et surtout, pour défendre nos intérêt et nos savoir-faire auprès des ministères, institutions et pouvoirs publics ! Nos deux entités sont là pour représenter l’ensemble de la profession au niveau national. Mais, pour avoir plus de poids, nous devons être plus nombreux !

En cette période difficile pour nous tous il nous faut plus que jamais être solidaire. Alors cliquez-ici pour nous rejoindre : https://www.cavistes.org/adhesion-fci/

RÉPONDRE AU SONDAGE FCI

Si vous n’avez pas répondu, il n’est jamais trop tard ! Le sondage FCI ne prend pas plus de 3 minutes et est très important pour la défense de notre profession.
Pour répondre cliquez-ici : https://forms.gle/ADJ5qt1axTVheGWk7
Vous pouvez également partager le lien ci-dessous à vos Cavistes Indépendants. Nous comptons sur vous !

2 Commentaires

  • La Cave St Vincent 24 mai 2020 at 8 h 58 min

    Bonjour,
    Je suis caviste avec une activité de visite clients particuliers et professionnels sur 5 départements.
    La cave est restait fermée pendant 2 mois et j’ai effectué quelques livraisons entre deux.
    Mon assureur me propose une indemnité ridicule par rapport à d’autres commerçants pour ma perte d’exploitation.
    La raison invoquée en interne par la compagnie met en avant la différence entre les fermetures obligatoires administratives sur certains commerces.
    J’ai des collègues qui sont restés ouverts avec les mêmes frais fixes et une grosses pertes de chiffres quand mêmes étant donnée qu’il fait prendre aussi en compte les annulations des événementiels pour l’instant pour plusieurs mois.

    Avez des exemples similaires ?

    Merci et bon courage à vous tous.

     » La vie est trop triste pour boire de mauvais vins »

    Christophe Thiebaut.

    Reply
    • Communication 25 mai 2020 at 10 h 57 min

      Bonjour, il semble que vous n’êtes pas adhérent à la FCI. Il y a beaucoup d’exemples similaires mais vous comprenez que les informations ne sont communiquées qu’à nos adhérents. Nous avons d’ailleurs un contrat d’assurance adapté pour les cavistes. Nous vous invitons donc à nous rejoindre pour en savoir plus et s’entraider. Bon courage dans ces moments difficiles !

      Reply

Poster une Réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message